mardi 29 septembre 2009

Retour sur le Qods Day.

Le Général Saeed Ghasemi, un commandant des Gardiens de la Révolution, a déclaré sur le website rahesabz.net que le Mouvement Vert avait mobilisé deux millions de personnes dans les rues de Téhéran le 18 Septembre dernier pour les manifestations du Qods Day (Jour de Jérusalem).

Une autre vidéo des manifestations du Qods Day à Téhéran (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@irandoost09)

On peut voir sur la voie de droite une manifestation pro-gouvernementale et sur l'allée à gauche, séparée par une rangée d'arbres, la foule des manifestants du Mouvement Vert.

Manifestation d'étudiants : Sharif.

Manifestation d'étudiants à l'Université de technologie Sharif à Téhéran contre la venue du Ministre des Sciences Kamran Daneshjoo qui n'a pas pu se rendre à la bibliothèque centrale :

Source : youtube (@mehranmalkovic)

Source : youtube (@2009IranRevolution)

Slogans :
"Les prisonniers politiques doivent être libres".
"Montazeri, Saanei, les vrais clergés".
Chant patriotique : "Ey Iran".
"Ahmadi, personnage obcène, les 63% sont ici".

Selon MehrNews, le Doyen de l'Université a déclaré qu'il n'y avait pas eu de violences.

lundi 28 septembre 2009

Manifestation d'étudiants.

Aujourd'hui, premier jour de la rentrée Universitaire Iranienne, les étudiants ont manifesté contre le régime à l'Université de Téhéran :



Source : youtube (@freedommessenger20)

A 14h, heure locale, des Tweets signalent un rassemblement d'un millier de personnes à l'Université de Téhéran et un groupe d'une cinquantaine d'étudiants Basiji scandant des slogans anti-Mousavi.
Les premières vidéos sont déja sur YouTube.
A 15h30, aucun accrochage signalé avec les forces de sécurité qui bloquent les rues autour de l'Université.

Slogans :
"Mort au Dictateur".
"Celui qui est illettré est avec Ahmadinejad".
"Protecteurs des meurtriers, honte à vous".

Les forces de sécurité ne laissent personne stationner à l'extérieur de l'Université ni à proximité, des personnes tentent de se regrouper dans les rues voisines.
Les étudiants sont enfermés dans le Campus Universitaire.
Une rumeur évoque la fermetre de l'Université pour une semaine.
A 16h30, les téléphones portables fonctionnent mal dans le secteur de l'Université.
Plus d'une dizaine d'étudiants auraient été arrêtés à l'extérieur de l'Université.

Selon le website bamdadkhabar, la manifestation s'est terminée vers 13 heures et des étudiants ont été attaqués par les forces de sécurité au moment où ils quittaient l'Université, certains d'entre eux ont été arrêtés.

dimanche 27 septembre 2009

L'assassin de Neda Soltani.

Une vidéo de l'assassin présumé de Neda Soltan au moment du meurtre est diffusée sur YouTube depuis quelques jours :

Source : youtube (@farhadsabz)

L'Ayatollah Mohammad Yazdi, secrétaire de l'Assemblée des Experts a [été] démissionné.
Mohammad Yazdi est un ultra-conservateur de la ligne dure, fervent supporter d'Ahmadinejad, il s'est opposé à Rafsanjani lorsqu'il a demandé la libération des manifestants emprisonnés et il a déclaré que Mousavi ne devrait plus être autorisé à la candidature aux élections présidentielles.
Photo : Yazdi à gauche, Rafsanjani au centre.
Source : ayandehnews.com & IsaVodj (sur Twitter)

samedi 26 septembre 2009

Le fiasco de Rafsanjani à l'Assemblée des Experts.




Mardi dernier 22 Septembre se sont tenues les sixièmes assises de l'Assemblée des Experts présidées par Hashemi Rafsanjani et prévues pour une durée de trois jours. Dans son discours d'ouverture celui-ci a déclaré qu'à son initiative un plan de réconciliation nationale allait être élaboré et publié par un groupe d'experts, faisant référence aux Marjas (Grands Ayatollahs), et que cette initiative, à l'approche de la rentrée Universitaire, s'inscrivait dans les préoccupations que le Guide Suprême avait soulignées concernant le respect de la Loi, aussi bien de la part des individus [manifestants] que des autorités [Gouvernement et Gardiens de la Révolution]. On sait que le soir même Rafsanjani a quitté l'Assemblée dont les travaux se sont conclus précipitamment le Mercredi après-midi par une allocution du véhément et ultra-conservateur Ayatollah Ahmad Khatami qui a confirmé le total soutien de l'Assemblé au Guide Suprême et s'est félicité de la réélection d'Ahmadinejad. Bien que les informations sur le déroulement des débats demeurent obscures et contradictoires, on peut supposer que la démarche de Rafsanjani n'a pas trouvé un écho suffisant et a probablement été contrecarrée par une majorité favorable à Ahmadinejad et aux Gardiens de la Révolution, et peut-être même par une intervention directe de Khamenei.

jeudi 24 septembre 2009

Ahmadinejad à l'ONU.

Ahmadinejad à la 64 ème session de l'Assemblée Générale de l'ONU, le 23 Septembre 2009 à New York.
"Un discours vide à une salle vide par quelqu'un qui n'aurait pas dû être là". (sic CNN).
Un nombre sans précédent de délégations ont boycotté l'allocution du représentant iranien dont : les Etats-Unis, le Canada, Israël, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, l'Italie, la Suède, le Danemark, la Hongrie, l'Argentine, le Costa Rica, l'Uruguay, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et le Liban (!?).

mercredi 23 septembre 2009

Clotilde Reiss : Ahmadinejad sollicite un échange.

Interrogé hier par France 2 sur une possible grâce en faveur de Clotilde Reiss, Ahmadinejad a déclaré : "Mais vous devez savoir qu'il y a quelques Iraniens qui sont en prison en France depuis des années. Ce sont des prisonniers qui, eux aussi, ont une famille, eux aussi ont un père, une mère... Malheureusement nous n'avons vu aucune action du gouvernement français en faveur de ces prisonniers".
Ces déclarations tendent à confirmer les révélations du Figaro sur des tractations concernant un échange contre l'assassin de l'ancien premier Ministre iranien Chabour Bakktiar par l'iranien Ali Vakili Rad condamné à la réclusion à perpétuité par la France.
Deux poids, une mesure : Clotile Reiss a pris des photos de manifestations avec son téléphone portable, Ali Vakili Rad a égorgé Chabour Bakhtiar.

mardi 22 septembre 2009

Rafsanjani "snobant" le petit Mammoud à la cérémonie de fin de Ramadan. Hashemi refuse le place qui lui est indiquée à la droite d'Ahmadinejad :

Source : youtube (@alifaryadshiran) via gooya news

Clotilde Reiss : Possibles transactions en cours.


Le Figaro rapporte sur son website les propos d'un diplomate iraniens selon lesquels l'otage française Clotilde Reiss pourrait être échangée contre Ali Vakili Rad, l'assassin de l'ancien premier Ministre iranien Chapour Bakhtiar à Suresne en 1991. Vakili Rad, condamné à la réclusion à perpétuité en 1994 a bénéficié en Juillet dernier d'une levée de sa peine de sûreté de dix-huit ans. Une requête de mise en liberté conditionnelle, assortie d'une demande d'expulsion du territoire a été déposée par son avocat le 14 Août dernier et il a reçu en début de semaine un passeport des autorités iraniennes qui lui permettrait de regagner son pays. Selon Le Figaro, cette "heureuse et discrète concomitance" pourrait éventuellement permettre un dénouement rapide de l'affaire qui a débuté le 1er Juillet dernier par l'arrestation et l'emprisonnement de l'universitaire française.

(Source : Lefigaro.fr)

lundi 21 septembre 2009

Qods Day

Enfin des vidéos surplombant les manifestations du 18 Septembre 2009 :


Souce : youtube (@lilisalem)

dimanche 20 septembre 2009

Manifestants attaqués par des Basiji.

Téhéran, des personnes se rendant au rassemblement du Quds Day sur l'Avenue 7 Tir sont agressées par un groupe de Basiji de la milice Islamique en civil. Les gens répliquent à leurs coups et les déboutent puis incendient leurs motos. (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@arash1705)

Le second correspondant est arrivé "après le bataille", les motos finissent de brûler et les piétons ont rejoint la manifestation :

Source : youtube (@onlymehdi)

samedi 19 septembre 2009

Qods Day (4) Vidéos

Quds Day (18 Septembre 2009).
Probablement près de l'Université de Téhéran, avant la prière du vendredi :

Source : youtube (@2714933)
Un individu muni d'un mégaphone crie à la foule les slogans officiels à répéter "Mort à l'Angleterre", "Mort à Israël", "Mort à Mir Hossein [Mousavi]", etc. La foule répond : "Mort à la Russie", "Mort au Dictateur", etc.

Même scénario, on entend dans le lointain la harangue des slogans officiels "Mort à...", auxquels la foule répond imperturbablement "Mort à la Russie", puis la harague se tait. Les supporters de la manifestation officielle défilent sur le bord, à droite de la foule principale :

Source : youtube (@unity4iran)

Téhéran, Quds Day (18 Septembre 2009).
L'ampleur de la Vague Verte, "Mousavi", "Karoubi" :

Source : youtube (@iranlover100)

Quds Day 2008 (26 Septembre 2008). Un montage de la télévision officielle sur la manifestation de l'an dernier. On pourra comparer la différence d'ampleur de la foule et le cérémonial, avec les larges banderoles qui dissimulent la fin du défilé, ainsi que les femmes qui marchent à droite et les hommes à gauche :

Source : youtube (@ardeshiran)
Cette année, la télévision officielle n'a pas diffusé de vues aériennes des manifestations.

Paris, tensions entre Iraniens et Arabes intégristes partisants du régime (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@peive17)

Source : youtube (@mahdimalaguena)

vendredi 18 septembre 2009

Qods Day (3) Vidéos.

Téhéran, devant l'entrée de l'Université où se déroule la prière du vendredi (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@onlymehdi)
Première partie de la vidéo : Devant l'Université, la foule scande : "Oh Hossein, Mir Hossein", puis "Menteur, menteur, c'est le tour de Rafsanjani". [qui a été interdit du sermon qui lui revenait depuis 25 années] . On entend le sermon, probablement Ahmadinejad (ou Hamad Khatami), à travers les haut-parleurs extérieurs.
Deuxième partie de la vidéo : Arrivée de Karoubi parmi les contestataires près de l'Avenue 7 Tir à Téhéran, bien avant l'heure de la prière.

Téhéran, une manifestation officielle pro-Palestine (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@khajesharif)
"A bas Israël".

Téhéran, les contestataires huent et sifflent un rassemblement pro-palestinien (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@madyariran)
Après avoir sifflé le rassemblement pro-palestinien peu visible en tête de la manifestation, les Verts scandent "Iran, Iran" en opposition aux slogans officiels sur la Palestine et Israël.

Téhéran, accrochage entre pro et anti (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@mrbizbilak), via persianbanoo on Twitter
La manifestation officile des Basiji pro-Hezbollah à droite attaque celle de la contestation Verte, à gauche. Un cordon de police s'interpose pour restreindre l'agressivité des manifestants officiels.

A Téhéran, un face à face soft entre la Vague Verte et les Forces de sécurité (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@onlymehdi)

Téhéran, la police contôle une manifestation (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@onlymehdi)
Un maintien de l'ordre bien différent de celui des mois de Juin et Juillet.

Qods Day (2) Vidéos.

Rue Karimkhan à Téhéran (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@18Tir97)
“Marg Bar Russiye!” (”Mort à la Russie!”), (le slogan préféré des manifestants avec "Mort au Dictateur").

Téhéran (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@onlymehdi)
"Ahmadi [nejad], démission".

Arrivée de Karoubi (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@onlymehdi)
"Ya Hossein, Mir Hossein [Mousavi]", "Karoubi, Karoubi".

Téhéran,(18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@farhad43)
Une foule de supporters de Karoubi scandent : "Karoubi, Karoubi" en applaudissant et en marchant puis scandent “Marg bar diktator!” (Mort au dictateur).

Téhéran, une participation massive (18 Septembre 2009) :

Source : youtube (@onlymehdi)
Une des rares vidéos prise en plongée depuis un point élevé, la meilleure façon de rendre compte du nombre de participants.

Qods Day (1) Sur Tweeter.


Un live sur ePersianRadio :

http://fr.delicast.com/radio/Iran/E_Persian_Radio

La plupart des informations ci-dessous sont des traductions simultannées de Tweets, elles n'ont pas la crédibilité d'un média professionnel.

"Ya Hossein, Mir Hossein".
"A bas le Dictateur".
"A bas les Basiji".
"Non à Gaza, Non au Liban, Ma vie pour l'Iran".
"Entendez la Voix de l'Iran".
Des affrontements signalés à Isfahan (tirs de gaz lacrymogène), Nejat et Qom.
"Karoubi, la Voix de la colère populaire".
"A bas la Russie".
"L'Iran est devenue la Palestine".
11 h locale : Présence de Karoubi qui arrive Square 7 Tir et marche avec la foule.
Karoubi clame derrière un micro : "Mort à l'oppression".
"Dorood bar Karroubi" at Valiasr Square.
People are moving from 7 Tir, Towheed and Azadi Square towards Enghelab Square in Tehran
Les gens se dirigent des Squares 7Tir, Towheed et Azadi vers le Square Enghelab à Téhéran.
Une foule massive est rassemblée au Square Enghelab, des tweets font état d'un million de personnes sur l'ensemble de Téhéran (à confirmer).
"Mort au Dictateur, Mort à la Russie".
Un tweeter parle d'un chant en Français sur la Liberté...
Une dizaine d'arrestations dans le centre de Téhéran d'après Reuters.
Des affrontements dans la ville de Tabriz.
Karoubi arrive Boulevard Keshavarz, des camions avec des sonos essaient de couvrir les slogans de protestation par des chants préenregistrés.
Unconfirmed reports that Mohammad Khatami is among the people too
Une information non confirmée annonce que Mohammad Khatami est parmi les gens aussi.
Des manifestations signalées dans la ville de Mashad aussi.
12h30 Première vidéo de la ville de Shiraz :
Source : youtube (@)
Khatami agressé par des Basiji, mais ses gardes du corps lui sont venu en aide et ont repoussé les milicien islamistes.
"Menteurs, Menteurs, où sont vos 63% ?"
Des milliers de supporters de Mousavi, arborant des bracelets ou des foulards verts sont parmi la foule marchant dans le rassemblement du Qods Day (Reuters).
Deux personnes blessées par des coups de matraques, un blessé au visage.
La TV officielle diffuse des images de la manifestation du Qods Day de l'an dernier.
La TV suédoise déclare : énorme manifestation contre le régime (@twitter).
Ahmadinejad prononce son allocution de la prière du vendredi selon sa réthorique habituelle : "les criminels sionistes ont usurpé la terre palestinienne avec l'aide des Anglais...", en live sur PressTV (Guardian).
Khatami agressé par le fils de l'éditeur chef du journal conservateur Keyhan (parlemannews).
Karoubi se dirige vers l'université où se déroule la prière du vendredi.
Où est Mousavi ?
Slogans autour de l'Université "Ya Hossein, Mir Hossein [Mousavi]".
Al-Jazeera confirme des millions dans la rue (Twitter, non confirmé).
Etat d'urgence (les gouverneurs de province autorisent l'usage de la force pour rétablir l'ordre), annoncé à Tehran, Tabriz, Shiraz (Twitter, non confirmé).
Importante attaque des Forces de sécurité à l'Université d'Isfahan.
13h15 Première vidéo de Téhéran :

Source : youtube (@)
Des milliers des manifestants ont scandé des slogans pro-opposition aujourd'hui, selon la BBC (Gardian).
Plusieurs Tweets rapportent que la Police en uniforme intervient pour protéger les manifestants contre les miliciens Basiji.
L'Avenue Kargar est remplie de manifestants.
"Ahamadi, démission".
Maydan e-Enqilab remplie de manifestants anti-Israël.

CNN déclare que des groupes de manifestants s'étendent sur 3 km à 4 km entre le Square ValiAsr et le Parc Lalehn avec des dizaines de milliers de supporters de l'opposition.

A 15 h, heure locale, les manifestations se poursuivent.

jeudi 17 septembre 2009

Les Mille et Une nuits Enchantées.

Le Téhéran by night habituel, Square Vanak : "Mort au Dictateur" :

26 Shahrivar = 17 Septembre dans le calandrier Perse.
Source : http://www.youtube.com/ (@1987msg)

Une contestation théocommandée ?


L'actualité de ces derniers jours se concentre autour de deux éléments majeurs.

L'engagement de l'Iran à discuter de son programme nucléaire et les éventuelles sanctions économiques qui pourraient en découler s'il s'avérait qu'il poursuive un programme nucléaire militaire. L'Iran a réitéré son refus de discuter du nucléaire mais souhaite par contre aborder des questions de politique générale mondiale avec les représentants occidentaux. Sous la pression de la Maison Blanche, une réunion entre l'Iran et les six a été fixée au 1° Octobre avec une échéance qui semble repoussée à la fin de l'année.

Le second élément majeur est la journée de demain 18 Septembre traditionnellement consacrée à célébrer la "Ville Sainte" de Jérusalem. Ce "Jour de la Sainte" célébré depuis une trentaine d'années donne lieu à des manifestations en faveur de la Palestine et contre Israël.
Depuis une quinzaine de jours, les dirigeants réformistes déclarent leur souhait d'en faire une journée de protestation contre l'oppression du gouvernement d'Ahamadinejad. Ils appellent donc la Vague Verte à de grandes manifestations pacifiques semblables à celles qui ont suivi les résultats de l'élection présidentielle en Juin et auxquelles devraient se joindre Mousavi, Karoubi et Khatami.
Contrairement aux principales cérémonies du Ramadan, cette manifestation reste non seulement autorisée mais le Guide Suprême a appelé les iraniens à y participer massivement pour manifester le soutien de la nation à la Palestine.
Rafsanjani a également appelé ses concitoyens à célébrer le "Qod Day", dans une habile déclaration où il assimile implicitement la situation de l'Iran à celle de la Palestine : une nation oppressée par un gouvernement illégitime et frauduleux, déchirée par des conflits sociaux et religieux. S'adressant aux iraniens seuls, il leur a dit : "La nuit est plus sombre avant le lever du jour".
Le suspense de la semaine, entretenu par les déclarations et les démentis habituels, aura été l'attribution ou non du sermon de demain à Rafsanjani, comme il est d'usage depuis près d'une trentaine d'années. Finalement Ahmadinejad et l'Ayatollah Hamad Khatami (à ne pas confondre avec l'ancien président réformiste Mohammad Khatami), ultra-conservateur de la ligne dure assureront la prière de vendredi.
On pourrait s'étonner de ce qui semblerait être un desserrement du totalitarisme du régime si l'on ignorait les profonds conflits qui l'agitent et le fragilisent.
En effet, le Guide Suprême est attaqué sur deux fronts : celui du camp Ahmadinejad, ses Gardiens de la Révolution et une minorité du clergé qui préféreraient ne pas s'affranchir du système de contrôle religieux du régime d'une part, et celui de la majorité du camp religieux qui se voit repoussée en touche par les premiers avec la complicité du Guide Suprême, d'autre part.
Chacun des deux camps souhaite pousser Khamenei vers la sortie, mais pour des raisons totalement opposées. Il est donc vital pour le Guide Suprême de conserver ces deux forces qui le menacent en parfait équilibre.
Les rassemblements de demain pourraient n'avoir d'autre objectif que de rééquilibrer la position contestée du Guide Suprême.
D'autre part, Ahmadinejad, son gouvernement et les médias officiels ne manqueront pas l'occasion de présenter cette célébration à l'opinion internationale comme une manifestation de soutien populaire à la politique anti-sioniste du régime.

Dans ce contexte il n'est pas assuré que la population y participe massivement, mais c'est actuellement l'unique moyen d'expression qui lui est concédé et l'unique rempart contre l'installation d'une dictature militaire, si elle parvient à en faire une manifestation de contestation sans équivoque contre les autorités.

mardi 15 septembre 2009

Dialogue à l'Iranienne.

Dans une Mosquée, un homme (debout à gauche) s'adresse à un Gardien de la Révolution (assis en bas à droite, à côté du Mollah).
L'homme est un vétéran de la guerre Irak-Iran de Saddam Hussein, invalide à 40%. Son fils a été tué dans les récents événements post-électoraux.
"Pourquoi garderai-je le silence ?" dit-il, "Si votre fils avait été tué, resteriez-vous silencieux ?", poursuit-il, en s'adressant au militaire.
Le Gardien de la Révolution lui répond avec condescendance : "Va et plains toi à n'importe qui te plaît. Va voir si tu trouves ailleurs".
...
Le vétéran lui rétorque : "A la fin, il y a un Dieu et un Prophète".
Ce qui en est trop pour le Garde qui lui bondit dessus et lui lance un coup de poing dans la figure :

Source : youtube (unity4iran)

lundi 14 septembre 2009

Les comptes en Suisse et en Allemagne.

Les comptes en Suisse et en Allemagne de ces Messieurs :
video
Source : LiveLeak.com

L'argent a parfois des odeurs de sainteté, la Révolution Islamique ne s'exporte pas seulement avec les bombes du Hezbollah et du Hamas, elle exporte aussi ses fortunes personnelles vers la Suisse, l'Allemagne, l'Angleterre mais aussi la Turquie et l'Amérique du Sud.
La fortune de la famille Khamenei est estimé à 11 milliards de Dollars et celle de Rafsanjani à 5 ou 6 milliards.

dimanche 13 septembre 2009

Un montage vidéo des grandes manifestations post-électorales
de la Vague Verte, après le 12 Juin 2009 :

Source : youtube (rouzbeh7772002)
Une marée humaine. La jeunesse, mais aussi des femmes et des hommes de tous âges et de toutes conditions sociales.
Manifestation pro Mousavi dans la ville de Quom, la capitale
religieuse Shiite de l'Iran, après une cérémonie religieuse
le 12 Septembre 2009 :

Les gens scandent "Mir Hossein [Mousavi]".

Source : youtube (2009IranRevolution)

L'Imam Mamosta Borhan Ali, le responsable de la prière de la ville de Sanandaj dans la province du Kurdistan a été assassiné de plusieurs coups de feu tirés par des inconnus dans la nuit de samedi à dimanche.
Borhan était un Imam Sunite bien connu dans sa province de l'Ouest où il avait participé à la campagne électorale de soutien à Ahmadinejad. La province iranienne du Kurdistan limitrophe de la Turquie et de l'Irak est le théâtre de fréquents accrochages entre la guérilla Kurde et les forces de sécurité iraniennes.

(Source : Reuters)

Karoubi prend-il le flambeau de la Vague Verte ?


Zahra Rahnavard, l'épouse de Mousavi, déclare sur Facebook (photo) : "Après une nouvelle vague de censure, notre principal intérêt se concentrera sur la Journée Sainte Verte [18 Septembre]. Ce sera un jour pour protester contre l'agression contre nous, pour manifester notre présence et soutenir les dirigeants Verts comme Karoubi qui nous a toujours soutenu".
Contrairement a Mousavi (surnommé "Mouse", la souris, sur Twitter), à qui l'on reproche sa discrétion, son effacement et son absence de toute manifestation, Kourabi a pris le devant de la scène contestataire depuis plusieurs semaines et a régulièrement participé aux manifestations. Dans une interview au journal italien La Stampa, il vient de déclarer : "Ce qui est arrivé immédiatement après les élections, les arrestations de milliers de membres de l'opposition, le meurtre de dizaines de personnes et les actes de violence... ont constitué un véritable coup d'état".
Des websites réformistes ont annoncé la présence de Karoubi et de Mousavi aux cérémonies du 18 Septembre.
Depuis vingt huit ans Rafsanjani assure la prière du Jour Saint (Quods Day), ce qui devrait favoriser la mobilisation de la Vague Verte pour cette cérémonie, bien que des rumeurs prétendent que cette tribune pourrait lui être interdite sous la pression des Gardiens de la Révolution.

(Source : enduringamerica)

samedi 12 septembre 2009

Une journée test pour le Mouvement Vert.


Les leaders de l'opposition réformiste, en particulier Mousavi et Karoubi, ont appelé à de larges manifestations à l'occasion du "Jour Saint" du Vendredi 18 Septembre, tout en mettant en garde contre les provocations du régime. Cette journée normalement organisée chaque année par le régime est dédiée à manifester son soutien à la Palestine et à blâmer Israël. Curieusement ces rassemblements n'ont pas été interdits comme ceux du Ramadan. Dans son sermon d'hier Khamenei a expressément appelé les iraniens à participer à ces rassemblements et a fermement menacé ceux qui chercheraient à utiliser le "Jour Saint" comme moyen de contestation de régime.
Le "Jour Saint" du 18 Septembre sera une journée test pour évaluer la mobilisation du Mouvement Vert.

Karoubi menacé d'arrestation.


Le website Rahe Sabz révèle qu'un mandat d'arrêt a été délivré à l'encontre de Mehdi Karoubi par Khamenei, sous la pression des Gardiens de la Révolution (IRGC), il y a environ deux semaines.
Rafsanjani est intervenu auprès de Khamenei pour dénoncer la pression des IRGC et a menacé de démissionner de tous ses postes si Karoubi était arrêté.
Il y a quelques semaines Rafsanjani avait apporté son soutien à Karoubi.
Le combat de Karoubi concernant les viols et les tortures de manifestants est une attaque en règle contre les militaires et les Basiji dont la main mise sur le régime a été renforcée par la nomination d'Ahmadinejad à la présidence du régime.
L'information qui circulait sous forme de rumeur depuis quelques jours sur le web a été reprise par le New York Times en fin de journée (vendredi).
Des rumeurs semblables circulent également à propos d'une possible arrestation de Mousavi.

vendredi 11 septembre 2009

La Vague Verte n'est toujours pas résignée.

Cette nuit encore les iraniens continuent de faire entendre leur révolte :

20 Shahrivar = 11 Septembre dans le calandrier Perse.
Source : http://www.youtube.com/ (@pooyasf)

mercredi 9 septembre 2009

Interdiction des fêtes du Ramadan.


Les autorités iraniennes ont annulé ou réduit la plupart des événements religieux qui devaient se dérouler dans les Mosquées durant le mois du Ramadan Musulman, suggérant qu'il craignent que l'opposition les utilise pour organiser des manifestations.
Une importante cérémonie commémorant le sept centième anniversaire de la mort de l'Imam Ali, qui devait se dérouler sur trois nuits du 9 au 11 Septembre au Mausolée de l'Ayatollah Khomenei au sud de Téhéran, a été annulée. C'est la première fois que cette cérémonie n'est pas célébrée. L'ancien président réformiste Mohamad Khatami devait prendre la parole au cours de cette cérémonie.

D'autre part, les résidences universitaires ont été fermées pour une dizaine de jours sans raison explicite, mais vraisemblablement pour éviter tout rassemblement d'étudiants pendant les fêtes de fin du Ramadan. Les dortoirs des universités avaient déjà été précipitamment fermés à la fin Juin, peu après le début des grandes manifestations.

Source : iranfocus & reuters

Khamenei otage complaisant des Gardiens de la Révolution ?


Extraits d'une interview de Mahmoud Tehrani, neveu du Guide Suprême Khamenei (il est le fils de la soeur de Khamenei), en exil à Paris.

"Malheureusement, beaucoup d'Iraniens ont cru jusqu'à présent que ce régime pouvait être réformé... et que cela pouvait être fait par des paroles et des politiques. Mais cette élection et l'arrivée d'Ahmadinejad au pouvoir a rendu clair que ces gens ne peuvent pas être changés par des paroles ou par la politique. Les positions ont été sensiblement radicalisées et l'opposition est devenue plus énergique".
...
"La République Islamique a toujours utilisé des mots et des actions violentes contre son peuple et toute opposition. Ils ont commencé à massacrer à partir du jour où ils sont venus au pouvoir. Ils considèrent quiconque qui ne répète pas ce qu'ils disent ou qui n'est pas en accord avec eux - qu'ils soient Mollahs ou situés en Occident - comme mohareb ou contre Dieu. Ils se considèrent eux-mêmes comme étant Dieu et cela depuis le début. La violence pour cette partie de la République Islamique, est devenue non pas une habitude, mais un devoir religieux".
...
"Tout changement a un prix. Il semble que tout le monde paye le prix maintenant".
...
"Je pense que mon oncle, Ali Khamenei, est un instrument pour Ahmadinejad, Mesbah Yazdi et les Gardiens de la Révolution (IRGC). S'il n'est pas un complice de leurs crimes, il est au moins leur instrument. Il ne peut pas faire autre chose. Si il fait un pas en arrière, son autorité sera détruite et son camp mis à l'écart. Je ne peux même pas penser qu'il ait eu beaucoup de pouvoir depuis des années. Il n'est pas impossible que toute ces opérations soient guidées par les IRGC et Ali Khamenei les a suivies pour conserver sa position. Il ne fera ni ne dira rien. Nous n'avons rien entendu venant d'Ali Khamenei depuis le 14 Juin. Il répète seulement les paroles d'Ahmadinejad".

Source : Radio Farda & homylafayette
Début Août à Téhéran, la population arrête un Basij (milicien islamiste) et le laisse repartir sain et sauf :

Les gens scandent : "Mort au Dictateur".
Source : http://www.youtube.com/ (onlymehdi)

mardi 8 septembre 2009

L'Iran exclu du sommet de la Mer Caspienne.


Les Présidents des pays limitrophes de la Mer Caspienne ont convenu de se réunir dans une recontre au sommet en dehors de la présence de leur homologue iranien.
Le Ministre iranien des Affaires Etrangères, Manouchehr Mottaki a protesté contre ce qu'il a appelé un sommet "informel" entre les pays voisins au nord de l'Iran et limitrophes de la mer Caspienne.
Les Présidents des Etats d'Asie Centrale de l'Azerbaijan, du Kazakhstan et du Turkmenistan doivent rencontrer leur homologue Russe jeudi pour discuter de leur "coopération locale".
Le Ministre iranien s'est élevé contre le fait que "la tenue du sommet soit contraire aux précédents accords, dans lesquels les cinq Etats bordant la Mer Caspienne avaient convenu que toute décision concernant la navigation maritime devait être prise avec la participation de tous les pays limitrophes". "De notre point de vue la rencontre va à l'encontre des intérêts nationaux de l'Iran", a-t-il ajouté.
La répartition des richesses sous-marines en pétrole et en gaz de la Mer Caspienne est une source de désaccord entre ces pays depuis 1991. Les ressources de la Mer Caspienne sont estimées entre 17 et 33 milliards de barils de pétrole.
Photo : Un précédent sommet de la Mer Caspienne en 2007, avec Ahmadinejad (à droite).

Source : PressTV

Mollards contre Mollahs.


S'envoyer des mollards à la gueule, est le jeu favori des Mollahs depuis quelques semaines.
Le mollard du jour : L'Ayatollah Bayat-Zanjani, s'adressant aux étudiants : "Le quartier général du Guide Suprême n'a plus aucune honte devant Dieu ou le peuple".
Oh là, lancé haut et bien gluant, celui-là.

Photo
de l'Ayatollah Ahmad Khatami qui ne crache pas ses mollards lui non plus, notamment à la "prière" du Vendredi.

Les bureaux de Mehdi Kharoubi ont été dévalisés par les Forces de Sécurité cet après-midi vers 15 h, heure locale.
Les documents et les ordinateurs ont été saisis.
Morteza Alviri,le rédacteur en chef du journal Etemade Melli, interdit il y a quelques semaines, a été arrêté et son logement a également été dévalisé par la police.
Kharoubi a été conduit à l'extérieur de l'immeuble et ses bureaux ont été mis sous scellés par les Forces de Sécurité sur ordre du Procureur de Téhéran.
Karoubi s'était élevé contre les tortures et viols commis par les agents du régime sur les manifestants détenus et s'était employé à en réunir les preuves pour les présenter à la Justice.
Cette opération fait suite à celle effectuée hier après-midi contre les locaux de Mousavi.

Source : Reuters

lundi 7 septembre 2009


Les Forces de Sécurité ont attaqué le bureau de l'équipe de Mir Hossein Mousavi responsable du suivi de la situation des manifestants détenus. La police est intervenue sans mandat légal vers 16h30, heure locale. Tous les documents ont été confisqués et emportés vers une destination inconnue. Quand les membres de l'équipe ont demandé un récépissé la police leur a répondu qu'aucun document ne serait rendu et qu'il ne pouvait donc pas y avoir de récépissé !
La première interprétation de cette exaction est que le régime cherche à faire disparaître des témoignages qui pourraient incriminer des personnes du régime, notamment des agents de la police, concernant les mauvais traitements infligés aux prisonniers. Il se peut aussi que les forces de sécurité cherchent des documents pouvant servir de prétexte à une inculpation des adjoints ou des conseillers de Mousavi.

(Source : enduringamerica)

Les omissions de l'AIEA.


La France a reçu à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) "un briefing technique ouvert à l'ensemble des Etats membres", a expliqué la porte-parole adjointe du Quai d'Orsay lors d'un point presse régulier du ministère. Mais "toutes ces informations ne sont pas reflétées dans le rapport au Conseil des gouverneurs", a-t-elle ajouté.

Elle a souligné que "c'était le sens de la demande exprimée" par le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

"La seule motivation de la France est le plein respect par l'Iran de ses obligations internationales", a-t-elle dit.

Le directeur général de de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, a rejeté lundi à Vienne les accusations d'avoir dissimulé des preuves contre l'Iran, ajoutant qu'elles ont été "motivées politiquement et absolument sans fondements".

"Je suis consterné par les accusations de certains Etats membres, qui ont été livrées aux médias, que des informations n'ont pas été communiquées au conseil" des gouverneurs, a-t-il déclaré devant les 35 membres de ce conseil réunis à Vienne.

Ces accusations émanaient récemment d'Israël et de France, alors que M. ElBaradei qui quitte ses fonctions le 30 novembre, a été accusé, notamment par Washington, de ne pas s'être montré assez sévère avec l'Iran.

La semaine dernière, Bernard Kouchner avait demandé pourquoi M. ElBaradei refusait de publier des annexes de son dernier rapport.

"Pourquoi ne nous communique-t-il pas les annexes de son rapport", s'était interrogé M. Kouchner devant quelques journalistes. "Il est clair à la lecture des documents de l'AIEA qu'aucune question n'a trouvé de réponse. Dans les annexes il y a très précisément des éléments qui nous permettent de nous interroger sur la réalité d'une bombe atomique". "Il y a des problèmes d'ogives, de transport, etc...", avait-il ajouté sans plus de précisions.

Source : lexpress.fr via @koutchoulou

En outre, il est difficile d'admettre que la conclusion d'un rapport technique s'engage sur des considérations politiques portant sur l'inutilité d'éventuelles sanctions économiques qui ne ressortent pas de la compétence de l'AIEA.

Bis repetitas.



Ahmadinejad vient de déclarer que l'Iran est prêt à tenir des entretiens avec les puissances mondiales sur des questions internationales incluant son programme nucléaire, tout en ajoutant que l'Iran n'arrêtera ni l'enrichissement de l'uranium ni ne négociera ses droits sur le nucléaire. "De notre point de vue, la question du nucléaire Iranien est close. Nous continuons notre travail dans le cadre des règlements internationaux avec l'AIEA"... "Nous ne négocierons jamais sur les droits évidents de la nation Iranienne"... "Encore une fois, j'annonce que je suis prêt pour débattre et dialoguer devant les médias internationaux des questions internationales".

Source : ILNA

Comme il l'a toujours fait, Ahmadinejad réaffirme son refus de négocier le programme nucléaire Iranien et réitère sa demande d'accès aux tribunes des institutions internationales et des médias occidentaux pour faire la propagande de la politique anti-sioniste et de la Révolution Islamique. Il a, par ailleurs, précisé la semaine dernière que son pays était prêt à faire face aux sanctions économiques qui lui seraient imposées.
Jusqu'à présent, le malaise provoqué par l'acquisition de l'arme atomique s'est toujours situé du côté des Etats-Unis et des ses alliés européens. L'"opposition" iranienne (Mousavi, Rafsanjani) partage, sur ce sujet et sur l'anti-américanisme, la position d'Ahmadinejad.

Le Président vénézuélien Hugo Chavez en visite en Iran : "Nous devons lutter pour hâter la résurrection de Jésus et de l'Imam Mahdi pour apporter la Justice au Monde".

Il ne devrait jamais fumer autre chose que des Havane.

dimanche 6 septembre 2009

L'ex vice-Président et Prophète parle !

Rahim Mashaei, ex vice-Président de la République Islamique et actuel Chef de Cabinet d'Ahmadinejad parle :


Ci-dessous, la traduction du discours. Les incohérences et les propos incompréhensibles ne proviennent pas de la traduction.

"L'Humanité atteint un niveau élevé mais tout devient condensé. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie qu'il n'est plus possible de continuer dans cette direction, cela signifie qu'une révolution est nécessaire, cela signifie qu'une explosion est requise, cela exige une explosion. Un énorme et profond effondrement doit avoir lieu. Ce n'est pas négatif mais positif, c'est comme envoyer des flèches là où vous irez vous-même plus vite que les flèches, si je vais plus vite que mes balles alors tirer des balles n'a plus de sens, je suis moi-même plus rapide que les balles, vous serez vous-même plus rapide que vos messages. Cela paraît étrange, le langage à première vue semble comique, non ? Mais c'est la réalité. Je ne plaisante pas avec vous, c'est très important. Nous allons vers une énorme explosion. Dans cette explosion il n'y a pas de bombes ou de telles choses, je ne parle pas de politique, la race humaine va vers une explosion massive. Pour résumer, nous nous dépouillons de notre peau. Je ne vous parle pas de n'importe quel Hadith ou ne vous lis pas n'importe quel verset du Coran pour dire que je réalise un sermon idéologique. Non, la race humaine est en train de se dépouiller de sa peau, un énorme changement est en train de prendre forme, je ne peux pas dire que je connais quel est le jour où l'énorme changement arrivera et je dis que l'Imam caché arrivera, la race Humaine a franchi deux étapes de connaissance et vingt sept éléments restent, quel est cet événement ? Mais c'est seulement la nécessité de la vie radieuse, c'est l'exigence de l'immensité, l'après émergence du monde de l'Imam caché est un très, très immense monde, mais ce qui est intéressant est que ce très immense monde, au moment même où il devient si immense et énorme, a aussi une vitesse très rapide, en d'autres mots avec deux étapes de connaissance, ce qui n'est pas certain pour le moment que deux étapes soient en cours, ses deux étapes pour l'émergence, avec deux étapes seulement nous avons acquis cette vitesse, votre vitesse augmente cependant, et si vingt sept étapes supplémentaires, sont ajoutés, alors imaginez ce que votre vélocité va devenir alors."

Une autre partie de cette conférence bizarre, même son voisin semble gêné et étonné :


Traduction, (les incohérences font partie du discours) :

"L'ère de l'Islamisme est arrivé à une fin. Nous avons fait une révolution en 1979 pour exporter la Révolution Islamique. Mais je vous dis ici, l'ére de l'Islamisme est terminée. Ca ne veut pas dire que l'Islamisme n'existe plus, non, son ère est terminée, de la même façon que l'ère du transport à cheval est terminée bien que les chevaux existent toujours, l'ère de l'automobile se termine aussi mais il y a encore des voitures, que l'ère de l'Islamisme se termine signifie, n'interprétez pas mal cela, cela signifie que la tendance du développement vers laquelle le monde s'oriente, le but est l'Islam il n'y a pas de doute en cela, mais la direction des événements n'est pas que la race Humaine devienne Musulmane pour atteindre la vérité, cette ère va vers sa fin, elle n'est pas finie, elle atteint sa fin, l'intelligence de la race Humaine s'est élevée, sa vitesse a augmenté, et elle découvre des vérités dont elle n'a plus besoin de les atteindre par le processus de l'Islam, elle atteint une essence fondamentale, et dans cette essence fondamentale elle comprend, que dans cette vaste structure, vous rappelez-vous le nouvel ordre mondial ? Le nouvel ordre universel du Monde ? Combien de fois avez-vous entendu cela ? Et maintenant, en entendez vous souvent parler ? Quelqu'un même parle-t-il encore du nouvel ordre mondial ? Non sérieusement, en entendez-vous parler ? Qu'est-il arrivé ? On a parlé du nouvel ordre mondial pour les prochaines futures années. Maintenant tous ont oublié le nouvel ordre mondial. Pourquoi ? Parce que le changement arrive si vite que ce qui arrive ne peut même pas être compris. Je lisais un article dans Technologie de l'Information, la prédiction de l'avant-garde de Technologie de l'Information dans leur analyse du futur est que le Monde futur est un Monde extrêmement religieux, alors qu'ils disaient des centaines d'autres choses avant. Le Monde, nous ne sommes plus destinés a emprunter cette voie, selon laquelle les Chrétien, les Juif, Zoroastrien, l' Hindouisme, le Bouddhisme, je ne sais pas, le Brahmanisme, doivent d'abord devenir Musulmans, et ensuite. La question posée était quand l'Imam caché apparaîtrait, qu'est-ce qu'il ferait avec tous ces gens, il n'y a pas tant de Shiites, personne même ne se réfère à l'Imam caché, il pensait cette chaîne de processus devait être suivie, mais ce n'est pas comme ça, la race Humaine est parvenue à ce point, que l'ordre lui-même change maintenant, le sens même de l'ordre n'est plus descriptible."

Cet homme est-il tout à fait sain(t) d'esprit ?

Les missiles russes S-300.



Au lendemain de l'arraisonnement de l'Arctic Sea, le Président Shimon Peres a rencontré son homologue Russe sur les bords de la Mer Noire. Au cours de cette visite la Russie a assuré Israël qu'elle allait réexaminer son plan de livraison des missiles de défense S-300 à l'Iran.
Les S-300 est l'un des plus perfectionnés système de missiles anti-aériens existants, sa portée est d'environ 200 km et il peut atteindre une altitude de 27 km, il peut suive jusqu'à cent cibles simultanément et en engager douze dans sa version la plus évoluée S-300PMU2 Favorit, il est comparable au Patriot américain. L'Iran possède déjà 29 systèmes de missiles anti-aériens russes Tor-M1 de portée plus réduite et d'une valeur de 700 millions de Dollars.
La Russie a signé un contrat d'armement avec l'Iran en 2007 pour lui fournir des missiles S-300 mais ce contrat n'a jusqu'a présent pas été honoré par les Russes.
La Russie utilise ce contrat comme moyen de marchandage dans ses relations avec les Etats-Unis et Israël, notamment au sujet de la construction de sites de défense anti-missiles en Pologne et en République Tchèque par les Etats-Unis. La Russie est fermement opposée à ces installations qui menacent sa sécurité et elle rejette les affirmations de Washington qui prétend que ce système est destiné à contrer la menace iranienne.
En Mai dernier l'Iran a testé un nouveau missile d'une portée d'environ 1900 km lui permettant d'atteindre Israël, le sud-est de l'Europe et les bases américaines du Moyen-Orient. "Le fait que l'Iran investisse des millions de Dollars dans le développement de missiles à longue portée parallèlement à son projet nucléaire, est une claire indication de ses intentions" a déclaré Shimon Peres.
Le Président Dmitry Medvedev a affirmé que la Russie était opposée à ce que Téhéran acquière la bombe atomique, ajoutant qu'il était conscient qu'un tel scénario "conduira à une course à l'armement nucléaire de la part des autres pays du Moyen-Orient".
Shimon Peres a souligné que la vente d'armes russes aux pays ennemis d'Israël, y compris la République Islamique "pouvait détériorer le fragile équilibre des pouvoirs dans la région" et a demandé au Président russe de reconsidérer sa politique sur ce sujet en soulignant qu'il avait des preuves concrètes du transfert d'armes russes aux organisations terroristes du Hamas et du Hezbollah par l'Iran et la Syrie. Medvedev lui a répondu que son gouvernement "réexaminerait la demande" et qu'il espérait améliorer ses relations avec Israël de la même manière qu'il l'avait fait avec les Etats Européens.

Source : Jérusalempost

Un système S-300 :

samedi 5 septembre 2009


En réponse à la "main tendue", le représentant iranien auprès de l'AIEA, Ali Ashgar Soltanieh, a déclaré ce jeudi que l'Iran n'était pas disposé à discuter de son programme nucléaire avec le groupe des six pays (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, Allemagne, France) engagés sur cette question.

(Source : Reuters)

L' Arctic Sea, ou Tintin au Cap Vert


Le 23 Juillet dernier le cargo Russe Arctic Sea battant pavillon maltais quittait le port Finlandais de Pietarsaari pour Béjaïa en Algérie où il devait arriver le 4 Août chargé d'une cargaison de bois finlandais d'une faible valeur, de l'ordre d'un million d'Euros.
Le bateau disparaissait après avoir traversé la Manche et rapidement des navires de guerre et des sous marins de la marine Russe et de l'OTAN se mettaient à sa recherche dans les eaux internationales de l’Atlantique. Le 12 août, le président Russe Dmitri Medvedev ordonnait de "prendre toutes les mesures nécessaires pour retrouver et, si besoin est, libérer" le cargo et son équipage. Un expert Russe déclarait alors qu'une "cargaison secrète, bien plus chère et dangereuse" que du bois se trouverait à bord "et qu'"il semble qu'une troisième partie ne voulait pas que cette livraison soit assurée".
Le 17 Août, le bateau était repéré au large du Cap Vert avec son équipage sain et sauf.
Passons sur les divers épisodes politico-médiatiques qui ont pimenté ce feuilleton estival à suspense.
Un quotidien autrichien reprenait hier les rumeurs qui circulaient dans la presse israélienne, révélant que l'Arctic Sea transportait aussi des missiles anti-missiles sol-air S-300 et X-500 d'origine Russe chargés dans le port Russe de Kaliningrad au début de l'été et à destination de l'Iran via l'Algérie. Ce qui explique l'envoi par la Russie de plusieurs gros avions cargos pour récupérer les quinze hommes de l'équipage et les huit pirates et la visite éclair du président israélien Shimon Peres à Moscou le 18 Août dernier. Durant cette rencontre, Israël aurait également apporté à la Russie "des preuves concrètes que l'Iran et la Syrie fournissent des armes russes au Hamas et au Hezbollah".
Coup du Mossad ou "monstration" de la diplomatie Russe ? Quoi qu'il en soit, il semble bien que la Russie, bon gré mal gré, prenne des distances avec son allié iranien devenu peu fréquentable au regard de l'opinion internationale et le prive d'un arsenal anti-missiles ultra-moderne qui lui aurait permis de faire face à un éventuel raid aérien Israélien ou Américain.

Source : Agence France Presse

vendredi 4 septembre 2009

Ahmad Vahidi, Ministre de la Défense.


Ahmad Vahidi, le nouveau Ministre de la Défense, a obtenu le meilleur score au vote de confiance du Parlement avec 80% des suffrages en faveur de sa candidature.

Ahmad Vahidi est recherché par Interpol depuis 2007 pour son implication présumée dans un attentat à la bombe du Hezbollah contre le Centre Culturel Juif de l'AMIA à Buenos Aires le 18 Juillet 1994 qui a fait 80 morts et 240 blessés.
Ahmad Vahidi était alors commandant des Forces Qods (branche du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique) de 1990 à 1997 dont l'objectif est "d'exporter la Révolution Islamique" à travers le monde par le biais des mouvements islamistes et terroristes. Cette mission "d'essor du mouvement islamiste" promue par le Guide Suprême Khamenei est la principale stratégie permettant au régime des mollahs de survivre. Le Gouvernement Argentin accuse également Hashemi Rafsanjani, alors Président, et Mohsen Rezai, ancien commandant des Gardiens de la Révolution, d'avoir fomenté l'attentat.

Dès sa nomination, Vahidi a averti Israël de ne pas attaquer les installations nucléaires iraniennes : "Tout mouvement provenant de l'entité Sioniste contre l'Iran rencontrera une réponse dure et puissante de l'Iran", et il a ajouté que l'écrasant soutien qu'il avait recueilli au cours du vote parlementaire pour sa nomination "atteste de l'esprit anti-Sioniste du Parlement et de la Nation".

L'ambition de cette nomination est bien de provoquer une amplification de la crise avec les pays occidentaux jusqu'à l'intervention armée.
C'est bien en mettant en avant une politique agressive que le régime espère retrouver un élan de soutien auprès de sa populace en la maintenant si possible dans l'ignorance, la peur et la désinformation.

jeudi 3 septembre 2009

L'activité parlementaire.

Pendant quatre jours, le Parlement a minutieusement examiné les vingt et une candidatures soumises par Ahmadinejad.

Le vote de confiance du Parlement.


Dix-huit des vingt et un Ministres proposés par Ahmadinejad ont reçu l'approbation du Parlement.

Seules les candidatures de deux des trois Ministres femmes et du Ministre de l'Energie ont été rejetées.
Ahmadinejad dispose de trois mois pour présenter trois nouvelles candidatures.

Madame Marzieh Vahid Dastjerdi est la première Ministre femme depuis la prise de pouvoir par les Mollahs en 1979. Cependant, le Shah avait déjà nommé une femme au Ministère de l'Education, Madame Esfand Farrokhru Parsa, qui fut arrêtée par la nouvelle République Islamique de Khomenei le 17 Février 1980 et exécutée trois mois après, le 8 Mai 1980.

Le détail des résultats des votes des 286 parlementaires est la suivant:

Ministre de la Défense : Ahmad Vahidi/Chaudhry, 227 voix : approuvé.
Ministre des Communications : Reza Taghi, 197 voix : approuvé.
Ministre du Renseignement et de l'Information : Heidar Moslehi, 194 voix : approuvé.
Ministre de l'Economie et des Finaces : Shamsodin Hosseini, 224 voix : approuvé.
Ministre des Affaires étrangères : Manouchehr Mottaki, 173 voix : approuvé.
Ministre de la Justice : Morteza Bakhtiari, 225 voix : approuvé.
Ministre de l'Education : Madame Sussan Keshavarz, 49 voix : rejeté.
Ministre de l'Industrie : Akbar Mehrabian, 153 voix : approuvé.
Ministre de la Science : Kamran Daneshjoo, 186 voix : approuvé.
Ministre de la Sécirité Sociale : Madame Fatemeh Ajorloo,76 voix : rejeté
Ministre du Logement : Ali ??????, 219 voix : approuvé.
Ministre de l'Intérieur : Mohammad Najjar, 182 voix : approuvé.
Ministre du Travail, A. Sheikholeslami, 193 voix : approuvé.
Ministre du Pétrole : Masoud Mirkazemi, 147 voix : approuvé.
Ministre de l'Energie : Mohammad Aliabadi, 137 voix : rejeté.
Ministre de la Santé : Madame Marzieh Vahid Dastjerdi, 175 voix : approuvé.
Ministre du Commerce : Mehdi Ghazanfari, 158 voix : approuvé.
Ministre des Coopératives : Mohammad Abbasi, 163 voix : approuvé.
Ministre de l'Agriculture : Sadegh Khalilian, 200 voix : approuvé
Ministre de la Voirie et des Transports : Hamid Behbahani, 167 voix : approuvé.
Ministre de la Culture Islamique : Mohammad Hosseini, 194 voix : approuvé.

mercredi 2 septembre 2009

Le Guide Suprême et les Gardiens de la Révolution font pression sur le Parlement.


Les services du Guide Suprême, des personnes proches d'Ahmadinejad et le Général Hassan Firouzabadi Chef du Commandement du Quartier Général des Forces Armées (IRGC entr'autres), ont fait pression sur les membres du Parlement pour qu'ils acceptent la totalité du cabinet proposé par Ahmadinejad.
La décision d'exercer des pressions sur les membres du Parlement a été prise la semaine dernière lors d'une réunion entre l'Ayatollah Ahmad Khatami, l'Ayatollah Ahmad Jannati, Mehdi Taeb, Morteza Moghtadaie, quelques adjoints d'Ahmadinejad et quelques membres du Parlement comprenant Gholamali Haddad-Adel, Mehdi Koochakzadeh, Hamid Rasaie, Movid Hosseini-Sadr et Kazem Mousavi, ainsi que des dirigeants de deux journaux pro-gouvernementaux.
Khabaronline rapporte qu'Ali Larijani, porte-parole du Parlement, a informé les membres du Parlement de la demande du Guide Suprême de voir approuvé l'ensemble des candidats du Cabinet ministériel.

(Source : niacinsight)
Cet engagement politique de l'Armée est une violation de la Constitution de la République Islamique Iranienne.

L'examen des deux ou trois dernières candidatures devrait se terminer Jeudi matin.
Photo : Firouzabadi à la droite de Khamenei.

La pistache du jour.


Hojatoleslam Ali Saeedi, le mandataire du Guide Suprême pour le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (IRGC) a expliqué que les "brèves confessions" des prisonniers politiques, obtenues sous la menace ou la torture et telles qu'on a pu les voir au cours des procès spectacles ou à la télévision nationale iranienne, étaient dues au comportement "humain et islamique" des Gardiens de la Révolution.

mardi 1 septembre 2009

Sarkozy réitère ses critiques.


Lors d'une rencontre lundi à Berlin avec la chancelière allemande Angela Merkel, Nicolas Sarkozy a réaffirmé que le peuple iranien "mérite mieux que les dirigeants actuels".
Il a également salué le courage de "grands dignitaires du régime" islamique, qui ont dénoncé "les tortures qui ont été imposées à des opposants".

L'Iran juge "inacceptables" les déclarations du président français Nicolas Sarkozy a rétorqué mardi en fin d'après-midi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, cité par l'agence ISNA. "Malheureusement, la France, qui adopte des positions de plus en plus extrémistes, a décidé de s'ingérer dans les affaires intérieures de l'Iran, ce qui est totalement inacceptable", s'emporte le ministère iranien des Affaires étrangères. "Les déclarations des dirigeants français et allemand montrent qu'ils n'ont pas une vision claire de la situation politique en Iran et constituent une ingérence flagrante contraire aux réglementations internationales. Elles montrent aussi les efforts des gouvernements français et allemand pour créer l'insécurité, ce qui est en contradiction avec le principe de la souveraineté nationale", renchérit-il.

(Source : Agence France Presse via @koutchoulou)

"Bravo Sarkozy !", s'exclame un correspondant iranien sur Twitter.

Au Parlement, un présumé terroriste fait l'unanimité.


Troisième journée d'examen au Parlement des candidatures du cabinet ministériel proposé par Ahmadinejad. Pas de faits saillants signalés en dehors de l'effervescence provoquée par la candidature de Ahmad Vahidi, recherché par Interpol, au Ministère de la Défense et qui n'a rencontré aucune opposition. Son allocution a suscité l'enthousiasme et a été entrecoupée de slogans "Mort à Israël" scandés par les députés.
Selon PressTV, Marziyeh Vahid-Dastjerdi, pressentie au Ministère de la Santé et une des trois femmes présentées par Ahmadinejad, ne devrait finalement pas obtenir la confiance du Parlement.
Selon FarNews, le vote pour chaque candidat devrait intervenir demain ou Jeudi.

Mohsen Roholamini.


Le service d'enquête judiciaire de Téhéran a officiellement annoncé Lundi que Mohsen Roholamini n'était pas mort pour cause de "maladie", ni de méningite comme une déclaration officielle l'avait prétendu.
Le rapport déclare que les conclusions de l'enquête judiciaire attribuent la cause de la mort "à un stress physique, aux mauvaises conditions de la prison, à plusieurs coups sur le corps et a des coups portés à la tête avec un objet contondant".
Le rapport rejette fermement la thèse officiellle de la méningite comme cause du décès.
Mohsen Roholamini, 25 ans, a été arrêté au cours des manifestations post-électorales et a été tué à la prison Kahrizak de Téhéran.
(Source : niacinsight)

Saeedeh Pouraghaei.


Saeedeh Pouraghaei a été arrêtée parce qu'elle chantait "Dieu est grand" (Allahu-Akbar) sur le toit de son immeuble, Avenue Dowlat, au nord de Téhéran. Elle était l'unique enfant d'Abbas Pouraghaei mort il y a deux ans des suites de ses blessures subies pendant la guerre Iran-Irak. Elle a été arrêtée par des agents de la milice islamique et 20 jours après son arrestation sa mère a été convoquée pour identifier son corps. Sa mère a déclaré que son corps était partiellement brûlé, et elle a reconnu sa fille avec difficulté. On lui a répondu qu'une "défaillance rénale" avait causé sa mort. Comme le pense sa famille, son corps a été volontairement brûlé pour cacher les marques de viol et de torture. Son corps n'a toujours pas été rendu à sa famille et il a seulement été indiqué qu'elle avait été secrètement enterrée au cimetière Beheshte Zahra dans l'une des tombes anonymes de la section 309.
(Source : niacinsight & mowjcamp)